Idka en train de peindre un de ses merveilleux tableaux impressionnistesQui est Idka

"Idka possède le mérite de pouvoir traiter les sujets les plus différents : des foules nocturnes, des figures très pensées, des paysages de Paris, de Honfleur et d'ailleurs avec deux qualités qui souvent se contredisent chez d'autres peintres : la puissance et la délicatesse. Cette expressionniste née sait, quand il le faut, simplifier les sensations que le monde visible offre sans cesse a son regard toujours en éveil. Sa palette est d'une grande générosité."

René Barotte

 

"Peintre d'une lumière à la fois intériorisée, vibrante, jaillissante et souveraine, elle domine une matière vigoureuse, riche, de forte présence, ardente dans ses mélanges et sa consistance. Fidèle d'une figuration ni descriptive ni imitative, mais inspirée par un élan lyrique, Idka propose aux amateurs de très grandes joies picturales, une saveur sensorielle originale et pénétrante."

Robert Vrinat

 

Biographie

1928 Naissance à Istanbul (Turquie).

1931 Arrivée à Paris.

1939 Années de guerre et d'occupation à Paris.
Etudes au Lycée Hélène Boucher jusqu'en 1944.

1944 Le gouvernement Turc rappelle ses ressortissants.
Idka passe la première partie du baccalauréat au Lycée du Consulat français à Istanbul.

1946 La paix revenue, elle revient à Paris et obtient la deuxième partie du baccalauréat.
D'abord intéressée par le dessin, elle commence par suivre les cours d'enseignement technique de l'Ecole Duperré, mais c'est la peinture qui est sa vocation profonde.

1947 Elle s'inscrit à l'Académie Jullian, rue du Dragon, où elle est pendant quatre ans l'élève de Pierre Jérôme, Prix de Rome, qui l'initie à la composition, à la perspective et à la technique de la peinture à l'huile.

1949 Mariage à Paris. Acquiert la nationalité française.
Naissance de sa première fille qui inspire ses « Maternités ».

1951 Désireuse d'approfondir désormais un style personnel, elle quitte l'Académie Jullian. Elle continue cependant à se rendre régulièrement à la « Grande Chaumière ».

1955 Elle expose pour la première fois au Salon de la Jeune Peinture et au Salon d'Automne.
Le marchand de tableaux New-Yorkais, G. Meyer, la remarque et lui achète un nombre important de toiles.
Elle expose dès lors régulièrement au Salon d'Automne et aux Indépendants et, pendant de nombreuses années à la Nationale des Beaux-arts et au Salon de la Jeune Peinture (à l'époque de Taylor, Thomson, Rebeyrolle).

1958 Naissance de sa seconde fille, qui influence profondément une partie de son œuvre.
Elle fait la connaissance de Tina et Marcel Guillet chez qui elle exposera régulièrement.

1959 Elle obtient le Prix International Neumann et expose à la Galerie Art Vivant à Paris avec tous les lauréats des Prix de Peinture de l'année.
La Galerie Romanet, avenue Matignon, s'intéresse à elle et expose ses œuvres à côté de Yankel et de Coutelas.
C'est là que l'acteur Yul Brynner achète les « Anémones ».

1960 Elle est lauréate du Prix Othon Friesz.

1961 La ville de Paris lui achète une toile « Cadaquès » (Espagne).
La Galerie Romanet lui organise sa première exposition particulière à la Galerie Transposition à Paris.

1964 Premier voyage à Honfleur où, impressionnée par la lumière si particulière, elle retournera souvent. C'est là qu'elle découvre l'espace, la communion du ciel, de la mer et de la lumière.

1965 La Bretagne lui inspire une série de « Marines », de ports et de grèves.

1966 Exposition particulière à la Galerie Guillet.
Groupe à New York et à Montréal.

1967 Elle rencontre Alain Durvil. Exposition particulière à Barbizon.
Des membres de l'O.T.A.N. achètent de nombreuses toiles qu'ils emportent aux Etats-Unis et qu'ils exposeront à la Maison Blanche lors de leur nomination dans l'administration Kennedy. Deux toiles sont achetées et exposées en permanence dans les salons de l'Ambassade des Etats-Unis à Paris.

1970 Expositions particulières : Orly-Hilton France, Maison de la Culture de Nantes.

1971 Deux expositions particulières l'une à la Galerie Cardo-Matignon, l'autre à la Galerie Alain Durvil à Barbizon.
La ville de Paris lui achète à nouveau une toile.
Quelques toiles partent à Montréal et à Munich.
Elle se promène longuement dans Paris, s'imprègne de l'atmosphère des foules, des rues, et commence une suite de toiles inspirées par la rue Mouffetard, les boulevards illuminés, les toits aux tons sourds, ou baignés de la lumière des soleils couchants.

1973 Elle expose de nouveau à la Galerie Cardo-Matignon.
Exposition de Groupe au Japon, Tokyo, Kyoto, Osaka.
C'est à partir de 1973 qu'elle se rend en Hollande, à maintes reprises, perpétuellement attirée par les immensités de mer et de ciel, fréquentant assidument les musées.
Elle se rend également en Tunisie, où l'extrême simplicité des lignes et des couleurs d'Hammamet, tout particulièrement, l'impressionnent vivement.

1975 Madame Nora Vilinski, lors d'un voyage à Paris, remarque ses œuvres chez Cardo-Matignon et lui organise une exposition à la « Nora Art Gallery » de Jérusalem.
Expositions particulières aux Maisons de la Culture de Rodez et de Millau.

1977 Exposition particulière à la Galerie Médicis et deuxième exposition particulière à la « Nora Art Gallery » de Jérusalem.
Voyage en Grèce où la beauté des blancs l'enthousiasme et lui inspire une suite de toiles empreintes de clarté et de sérénité.

 

Études

1949 - 1954 Académie Jullian - Paris
  Académie de la Grande Chaumière - Paris

 

Distinctions

1959 Prix International Neumann

1960 Prix Othon Friesz

1961 - 1971 Achat Ville de Paris

1967 Achat Ambassade des États-Unis à Paris

2011 Prix Maxime Suan Fondation Taylor

Accueil | Idka | Expos/Salons | Galerie Boutique | Contact | CGV | Mentions légales | © emma.satti 2015-2017